Prudence et retenue suite aux caricatures danoises

La Presse, 1er février 2006

On ne peut que déplorer les caricatures du quotidien danois montrant Mahomet dans des actions le liant à des scènes de violence.

Selon moi, il ne s’agit pas tant d’un débat sur la liberté d’expression et sur la vive sensibilité des musulmans relativement à l’image de leur religion, mais sur le mauvais goût et le manque de jugement des responsables du journal.

Dans notre monde de plus en plus mondialisé, ces images ne produisent finalement que des effets néfastes. Elles creusent des sillons d’incompréhension, alimentent les préjugés, font naître rancoeur et amertume.

Dans nos sociétés multiculturelles, elles sont des pavés inutiles dans notre apprentissage à mieux vivre ensemble et à développer notre ouverture et notre tolérance. En ces matières, la prudence et la retenue restent les meilleures conseillères.

Les commentaires sont clôturés.