Tag Archives: manifestations

On bloque le missile Cruise

Le Continuum, 22 novembre 1982

Faisant suite à la manifestation du 30 octobre dernier, pas moins de 1 000 personnes se sont présentées, le 11 novembre dernier, devant l’usine de la compagnie Litton, de Toronto, pour tenter de bloquer l’entrée des travailleurs dans cette usine productrice d’armements.

Organisée par le « Cruise Missile Converting Project », cette action non-violente avait pour but d’empêcher, en cette journée du Souvenir, la production de cette entreprise, qui participe à la conception du nouveau missile nucléaire américain Cruise.

Environ 350 policiers, selon le Toronto Star, dont une vingtaine à cheval, sont activement intervenus pour faire en sorte que le projet des manifestants ne puissent, ne serait-ce qu’en partie, se réaliser.

Pour parer à cette réaction, le groupe, sous l’initiative de l’« l’Alliance for Non Violent Action », avait entrainé 150 personnes à la désobéissance civile et aux techniques de l’action non-violente. Une soixantaine d’individus ont été arrêtés pour « avoir troublé l’ordre public ».

Notons que le « Cruise Missile Converting Project » est une organisation ontarienne qui a pour objectif de « transformer l’usine de Litton à des fins socialement plus avantageuses. »

Les pacifistes contre Ottawa

Le Continuum, 8 novembre 1982

Des manifestants venus de partout au Canada, de plusieurs régions des États-Unis et même d’autres pays, se sont mobilisés le 30 octobre dernier à Ottawa pour afficher leur opposition à l’essai de missiles nucléaires en sol canadien, et pour sensibiliser l’humanité à l’importance de cette laborieuse marche vers la paix devant conduire au désarmement.

C’est en effet par milliers – 15 000 personnes selon les estimations « officielles»-, que des individus partageant des couleurs politiques les plus diverses, se sont rassemblés dans la capitale canadienne pour dire leur opposition aux essais des missiles nucléaires Cruise, de conception américaine.

Cette nouvelle arme, 15 fois plus puissante que la bombe d’Hiroshima, ouvre une nouvelle phase de la course aux armements, du fait que ce missile a été conçu pour attaquer les installations militaires soviétiques, et non pour riposter à une
« agression extérieure ».

La manifestation d’Ottawa s’apparentait, sur plusieurs points, à celle du 12 juin dernier à New York, à la différence près qu’à Ottawa, le contrôle policier était beaucoup plus serré et omniprésent, surtout devant l’ambassade des États-Unis, protégée comme une forteresse.

Après le voyage en autobus, le groupe québécois a rejoint la délégation ontarienne et celle des autres provinces, pour ensuite déambuler, notamment devant le siège social de la compagnie Litton System (qui participe à la fabrication des « Cruise ») et devant le Parlement fédéral, là où une série d’activités (discours, danse en soirée etc.) attendait les manifestants pacifistes.

Cette manifestation, même si elle n’empêchera probablement pas la signature de l’accord canado-américain, montre toutefois que l’opinion publique, autant au Canada que dans le reste du monde, est de plus en plus alarmée et consciente des dangers nucléaires et des conséquences néfastes de la course aux armements.