France : un salutaire électrochoc

La Presse, 23 avril 2002

Plusieurs se choqueront, à raison, des résultats du premier tour des élections présidentielles françaises, qui ont vu le Front national (FN) récolter le deuxième rang et, surtout, une présence au second tour contre l’actuel président Chirac. Le FN ne prône-t-il pas « le refus de la société multiculturelle, au nom de l’identité de la France », des valeurs contraires à celles que nous, au Québec et ailleurs, tentons d’inscrire dans notre devenir.

Mais, à toute chose malheur est bon : le surprenant score enregistré par Le Pen et son parti mettra, finalement, l’immigration et l’intégration au cœur des débats nationaux en France. C’est tant mieux. Ce pays a trop longtemps mis la poussière sous le tapis, escamoté ce débat central à son développement. Nos cousins français seront dorénavant forcés de placer ces enjeux, qui empoisonnent depuis des années la vie sociale en France, au premier rang de leurs priorités nationales. les résultats des élections présidentielles de cette année s’avèrent, peut-être, l’électrochoc qu’il leur fallait.

Les commentaires sont clôturés.