Voyager pour faire le plein de connaissances

Magazine Courants, janvier-février 1989

Selon une étude de la Smithsonian Institution, les vacances pourraient devenir le moment privilegié pour refaire le plein de… connaissances. Au lieu de se reposer sous le soleil chaud des pays tropicaux, nombreux sont les cadres et spécialistes qui profiteraient de cette pause annuelle afin de participer à des voyages organisés pour experts ou à des projets de recherche.

L’institut appuie ses conclusions sur des données indiquant que les voyages éducatifs sont devenus le segment le plus en croissance de l’industrie du tourisme. Déjà, plu­sieurs organisations à but non lucratif parrainent de nombreuses expéditions scientifiques, associant des volontaires à des groupes de recherche qui travaillent sur le terrain, hors des laboratoires. Critères d’admission : la curiosité… et l’ar­gent. En effet, de telles expéditions coûtent cher. Il faut payer la location des équipements et le transport, d’autant plus cher que les destinations des groupes de voyage sont généralement très exotiques. Il faut aussi accepter d’y consacrer beaucoup de ses loisirs avant de partir pour que l’aventure soit la plus riche possible.

 

Les commentaires sont clôturés.