Déléguer et non pas se débarrasser

Magazine Courants, mai-juin 1990

Bien des gestionnaires confondent le fait de déléguer, une des clé de la réussite en gestion, avec le fait de se départir de tâches qui les encombrent.  Voici un comportement qui indique davantage un déversement de tâches que de la délégation : dans un ascenseur, vous demandez, à brûle-pourpoint, à un collaborateur de s’occuper d’une tâche. Formule typique: « Pouvez-vous faire cela à ma place ? » En confiant cette tâche, vous ne vous souciez guère des habiletés et des intérêts de l’employé. Vous vous libérez simplement d’une tâche.

Déléguer, cela signifie choisir avec attention une personne avant les qualités requises pour effectuer une tâche, en lui confiant l’autorité et le support nécessaires à son exécution. Cela veut aussi dire identifier des critères de performance et, surtout, les objectifs à atteindre, en laissant à l’employé la responsabilité des moyens mis en œuvre. En un mot, s’entendre sur le quoi et laissant le choix du comment.

L’employé problème
La gestion serait un charme si les gestionnaires n’avaient a superviser que des employés vaillants et consciencieux. Mais, dans une équipe, il y a souvent un employé qui fait problème. Conflit de personnalité ou encore performance inadéquate. Comment faire pour composer avec cet employé ? L’hebdomadaire Human Resource Reporter recommande quelques pistes de solutions. D’abord, il ne faut pas ignorer la difficulté. Le temps se chargera de l’empirer. II ne faut pas non plus attendre la période dévaluation pour agir. II faut surtout adopter une approche pratique, basée sur des faits. Prenez la description du poste de l’employé et citez, calmement, des exemples où sa performance n’a pas atteint les standards prescrits. Une fois cette étape franchie, tentez d’identifier avec l’employé les raisons de sous-performance et le moyen qui peuvent l’aider à satisfaire vos attentes.

Susciter l’engagement
Le bulletin Communication Briefings y va de petits conseils pour susciter et maintenir l’engagement des employés envers la mission de leur unité. Réservez du temps chaque semaine pour parler à chacun de vos employés. Durant cette rencontre, dressez le bilan de la progression de leur travail, en insistant sur ce qu’ils ont accompli et non sur leurs erreurs. Souvenez-vous de cette règle d’or de gestion : vous devez évaluer le travail de l’employé et non sa personnalité. Au cours de ces rencontres, profitez-en pour déléguer certains travaux, avec les responsabilités et la marge de manœuvre nécessaires. Enfin, prenez le temps de donner votre appréciation sur les suggestions qu’a pu faire l’employé durant la dernière semaine.

 

Les commentaires sont clôturés.