Syrie : au nom du père

Les lecteurs écrivent, L’Actualité, juillet 2003

Dans le reportage intitulé « La Syrie dans la tourmente » (1er juin 2003), l’auteur a omis une information cruciale pour comprendre le régime syrien et la chape de plomb qui pèse sur l’opinion publique dans ce pays. En. 1982, dans un des massacres les moins connus du 20e siècle, le pouvoir syrien, dirigé par Hafiz al-Asad (père de l’actuel président), a littéralement éliminé la ville de Hama, quatrième agglomération du pays, en proie à une rébellion intégriste. Résultat : entre 10 000 et 25 000 personnes massacrées en quelques jours, un châtiment féroce et sans pardon. Cet événement a lourdement handicapé l’évolution politique du pays et explique la parenté totalitaire entre ce régime et celui de l’ex-dictature irakienne.

Les commentaires sont clôturés.