Motivation : la pensée comme miroir

Magazine Courants, juillet-août-septembre 1989

Brian Tracy est Canadien d’origine. Un jour de neige, alors qu’il habitait le boulevard Décarie à Montréal et qu’il occupait un emploi sans envergure dans une usine, il s’est interrogé sur son avenir.

« Que doit-on faire pour s’attirer le succès », s’est-il demandé. En se posant cette question, il ne se doutait certainement pas qu’il reviendrait des années plus tard à Montréal livrer la réponse à des centaines de personnes de la communauté des affaires.

Président de l’lnstitute for Executive Development à San Diego, Brian Tracy fait carrière dans la consultation, plus précisément comme orateur auprès de gens d’affaires de plusieurs pays. Sa spécialité : la motivation. Auteur de nombreuses cassettes, qu’il vend en marge de ses conférences, il est l’un des plus prolifiques du monde dans ce domaine.

Invité par l’organisme Les Grands Conférenciers au Palais des congrès de Montréal, il est venu exposer, pendant une journée, à près de 600 gestionnaires, sa recette du succès et de la sérénité.

Les ingrédients du succès
Au fil des années, Brian Tracy en arrive à identifier sept ingrédients du succès et du bonheur. Le plus important : la paix de l’esprit, la sérénité. C’est J’objectif ultime que tout être humain recherche. « Les gens malheureux, dit Brian Tracy, échangent cet état d’esprit contre des choses finalement bien moins importantes.

Le deuxième ingrédient est l’énergie et la santé. Or, la santé est directement liée à la paix de l’esprit. « Les gens heureux sont rarement malades. À l’inverse, les gens déprimés attirent vers eux la maladie, ce qui les convainc de leur perpétuelle malchance », raconte Brian Tracy.

Autre élément clé du bonheur : l’habileté à établir des relations harmonieuses avec ses pairs. Impossible d’être bien dans la vie sans se sentir aimé et apprécié. Une des mesures de cette habileté à aimer et à se faire aimer, selon Brian Tracy, est le rire.

« Regardez autour de vous. Une famille heureuse est une famille où l’on rit beaucoup. C’est la même chose au travail et dans toutes vos activités. »

Dans la société actuelle, on ne peut avoir un contrôle sur sa vie sans une certaine aisance financière. Mais attention. Tout ce qu’il faut, c’est d’en avoir assez. « Le bonheur se situe au-delà des choses matérielles », estime Brian Tracy. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir que la grande majorité des gens gagne bien moins que ce qu’elle pourrait. Mais même satisfait de sa situation financière, on ne peut être comblé sans entretenir des rêves, des objectifs.

L’être humain a besoin d’accomplir et de réaliser. Mais pas seulement pour soi-même. Le plaisir égocentrique n’en est pas un. « On ressent beaucoup plus de satisfaction quand on sent que notre travail aide les autres », mentionne Brian Tracy.

Comment se donner des objectifs et des défis sans, au départ, se connaître soi-même. La compréhension de soi est donc l’avant-dernier ingrédient du succès. Enfin, le dernier : toutes nos activités sont vaines si l’on ne sent pas qu’elles nous grandissent.

« Vous devez devenir tout ce que vous êtes en mesure de devenir. Il faut vivre et développer tout le potentiel en vous. Cela, il faut le dire, demande du courage, qui n’est pas l’absence de peur, mais la maîtrise de la peur.

Les lois mentales
L’idée que Brian Tracy répand sur toutes les scènes est que l’individu est responsable de sa propre destinée. En fait, nos pensées sont à la source de tout ce qui nous arrive.

« Tout émane de vous. Vos pensées déterminent vos sentiments et vos actions. Si vos pensées sont positives, l’environnement autour de vous vous sera favorable. Si vous changez vos pensées, vous changez également votre qualité de vie. Le monde extérieur n’est qu’un miroir de votre monde intérieur. « Il s’agit là d’une loi mentale », avance Brian Tracy, qu’il apparente à la loi de la gravité.

Ainsi, prétendre ne pouvoir accomplir une chose est une attitude issue des préjugés que l’on entretient à propos de nous-mêmes et qui limitent notre évolution. Chacun de nous vit dans une zone de confort. Tenter d’en sortir peut être, au début, un exercice angoissant, mais il dépend de nous de quitter cette zone de confort pour en atteindre une autre, à la mesure de notre potentiel réel. Ce qui sera d’autant plus facile si nous évoluons dans un domaine que nous aimons et pour lequel nous avons des habiletés naturelles.

« Chaque individu peut devenir un génie dans au moins un ou deux domaines. Faites ce que vous aimez. Si vous ne le faites pas, ce sera la plus grande déception de votre vie. »

Si notre vie dépend de nos pensées, de nos sentiments, il faut s’exercer à les rendre en tout temps positifs. Se dire que l’on est capable, visualiser les situations désirées, fréquenter des gens qui nous stimulent, apprendre de toutes les situations, avoir confiance en l’avenir, voilà autant d’attitudes qui, immanquablement, attirent le succès.

« Il faut devenir des paranoïaques à l’envers, déclare Brian Tracy. Au lieu de croire qu’il y a une conspiration contre vous, croyez plutôt que les forces de la vie concourent à votre bien. »

Il ne suffit pas de penser positivement. Il faut aussi planifier ses actions et se discipliner. « Si vous ne planifiez pas, vous planifiez votre échec, dit Brian Tracy. Écrivez vos objectifs. Ceux qui réussissent ont des objectifs clairs et précis. Et n’oubliez pas que, si vous cédez aux actions qui vous font dévier de vos aspirations, votre estime personnel en souffrira. Or, votre estime personnel est le coeur de votre équilibre intérieur. »

L’important, dans tout ce processus, est de garder confiance et d’être persévérant. Si vous l’êtes, promet Brian Tracy, vous atteindrez, comme lui, la richesse et la sérénité.

Les commentaires sont clôturés.