Diminution du taux de la criminalité à St-Hubert

Journal de St-Hubert, juin 1982

Avec quelque peu de retard, le rapport annuel 1981 du Service de Police de Saint-Hubert a été rendu public le 25 mai dernier.

Ce document de 65 pages, dont près de 40 pages sont consacrées à la rédaction de graphiques et de tableaux contient des rapports du directeur de l’inspecteur-chef, du sergent à la circulation, du sergent communautaire, de l’inspecteur (BEC) et du capitaine de la Police de Saint-Hubert.

Dans son message de présentation, le directeur de la Police, M. Pierre Trudeau, nous apprend que l’année 1981 a fait montre d’une diminution de 5 % du taux de criminalité par rapport à 1980, accompagnée d’une baisse de 10 % du niveau de vols par effraction dans les maisons privées.

M Trudeau explique cette diminution par « le travail des policiers, la mise sur pied du programme
« Surveillance du Quartier », et aussi à l’augmentation du personnel au niveau des enquêtes criminelles ».

Notons que le taux de solution de la criminalité a été de 32,7 % soit une baisse de 5 % exactement en comparaison de l’an dernier. Le budget, quant à lui, s’est élevé à 3 281 173$ contre 2 926 496$ en 1980.

Pour 1982, M. Trudeau fixe 4 objectifs au corps policier, soit la réduction du taux de criminalité de 5 %, l’augmentation de la participation des citoyens (phase II du programme « Surveillance de Quartier »), la mise sur pied d’un programme de prévention dans les dépanneurs, les commerces et les industries et enfin la mise en œuvre du projet « Surveillance des Parcs », avec la collaboration de policiers-étudiants, de même qu’une diminution des dommages causés aux biens de la ville.

Les commentaires sont clôturés.