Diminution du taux de la criminalité à St-Hubert

Journal de St-Hubert, juin 1982

Avec quelque peu de retard, le rapport annuel 1981 du Service de Police de Saint-Hubert a été rendu public le 25 mai dernier.

Ce document de 65 pages, dont près de 40 pages sont consacrées à la rédaction de graphiques et de tableaux contient des rapports du directeur de l’inspecteur-chef, du sergent à la circulation, du sergent communautaire, de l’inspecteur (BEC) et du capitaine de la Police de Saint-Hubert.

Dans son message de présentation, le directeur de la Police, M. Pierre Trudeau, nous apprend que l’année 1981 a fait montre d’une diminution de 5 % du taux de criminalité par rapport à 1980, accompagnée d’une baisse de 10 % du niveau de vols par effraction dans les maisons privées.

M Trudeau explique cette diminution par « le travail des policiers, la mise sur pied du programme
« Surveillance du Quartier », et aussi à l’augmentation du personnel au niveau des enquêtes criminelles ».

Notons que le taux de solution de la criminalité a été de 32,7 % soit une baisse de 5 % exactement en comparaison de l’an dernier. Le budget, quant à lui, s’est élevé à 3 281 173$ contre 2 926 496$ en 1980.

Pour 1982, M. Trudeau fixe 4 objectifs au corps policier, soit la réduction du taux de criminalité de 5 %, l’augmentation de la participation des citoyens (phase II du programme « Surveillance de Quartier »), la mise sur pied d’un programme de prévention dans les dépanneurs, les commerces et les industries et enfin la mise en œuvre du projet »Surveillance des Parcs », avec la collaboration de policiers-étudiants, de même qu’une diminution des dommages causés aux biens de la ville.

Les commentaires sont clôturés.