Le self-concept…des autres

Magazine Courants, juillet-août-septembre 1990

II vous est surement déjà arrivé d’avoir une vision totalement différente d’un collègue sur une situation donnée. Comment faire pour comprendre vraiment ce qui motive prise de position ?

II existe une technique, mais qui demande engagement et pratique. Elle a été mise au point par des professeurs de la Harvard Business School durant les années 70.  À Montréal, K. Argheyd, professeur de Concordia, l’enseigne à ses étudiants de MBA. Elle s’inspire largement des enseignements de Carl Rogers, célèbre psychologue américain.

Le but de cette technique est de saisir le schéma de référence d’un individu et la façon dont il se perçoit (self-concept). Elle repose sur une écoute active de l’interlocuteur, interrompue de commentaires qui visent à permettre à votre collègue d’approfondir ses sentiments vis-à-vis d’un problème ou d’une situation particulière. En fait, l’interlocuteur doit agir comme un miroir Ce faisant, il pourra en arriver a identifier les postulats (assumptions) de son collègue et comment ils sont reliés à ses perceptions et à ses sentiments sur le problème en cause.

Certes, cette technique exige de faire preuve d’empathie. II faut écouter en se concentrant uniquement sur le point de vue de la personne, en écartant ses propres intérêts et tout jugement en regard des sentiments exprimés. En effet, pour que cette technique dite centrée sur la personne (client-centered) réussisse, l’écouteur doit respecter certaines règles. Entre autres, il doit éviter de diriger la conversation et s’en tenir davantage aux sentiments exprimés par son collègue qu’au contenu de la discussion. Une difficulté supplémentaire est de savoir quand et comment intervenir au cours de l’échange pour aider l’autre à exprimer et à explorer davantage ses sentiments.

Néanmoins, ceux qui utilisent et maitrisent cette technique sont unanimes : il s’agit d’un moyen très efficace pour bâtir et maintenir une relation de confiance entre deux personnes, que ce soit au bureau ou avec des amis.

Les commentaires sont clôturés.