Le keiretsu power

Magazine Courants, octobre-novembre-décembre 1990

Le keiretsu, vous connaissez ? Pourtant, ce système, propre à la culture japonaise, est appelé à influencer nos habitudes de consommation.

Un keiretsu, c’est l’alliance des grandes banques et industries du Japon en un réseau d’actionnariat commun, d’arrangements financiers et de relations d’affaires exclusives. C’est ainsi que le présente la journaliste Edith Terry, correspondante du Globe and Mail à Tokyo, dans une série de trois articles. Les entreprises membres d’un keiretsu prennent contact entre elles grâce, entre autres, aux « rencontres des présidents », qui réunissent chaque mois les dirigeants des plus grandes entreprises japonaises.

L’existence des keiretsu soulève de plus en plus l’inquiétude des Américains depuis l’achat par des Japonais du Rockefeller Center et de la firme Columbia Pictures, symboles du succès américain. L’existence des keiretsu symbolise, plus qu’une guerre de marchés, un combat idéologique au sein de l’économie capitaliste. « Une ère de compétition entre différents systèmes capitalistes vient de s’ouvrir, déclare le professeur Kenichi lmai de l’université Hitotsubashi de Tokyo. L’enjeu est le leadership de la configuration de l’économie mondiale pour le prochain siècle. » Une des conceptions en jeu : la manière américaine de favoriser les profits à court terme au détriment de la prospérité a long terme des entreprises.

Les commentaires sont clôturés.