La réorientation des écoles de gestion

Magazine Courants, août-septembre-octobre 1991

La célèbre école de gestion Wharton, de Pennsylvanie, est en train de récrire le curriculum traditionnel des business schools aux États-Unis. Reconnue comme étant la première école de finance du monde, là où sont passés les génies de la finance qui font la loi à Wall Street, Wharton entend devenir la plus réputée des écoles de gestion du prochain siècle.

Pour cela, les dirigeants de l’institution ont invité des étudiants, des futurologues, des consultants, des professeurs, à réfléchir sur les caractéristiques des entreprises à succès du XXle siècle et à formuler les qualités des dirigeants qui en prendront la tête. Les changements apportés au curriculum de Wharton visent à valoriser les qualités humaines, la capacité de diriger des individus aux horizons variés ; à permettre aux étudiants de se doter d’une vision internationale ; à alimenter la créativité et l’innovation ; et à résoudre les problèmes de gestion grâce à une approche multidisciplinaire. Le nouveau programme, qui sera implanté graduellement, débute à l’automne et comprend notamment des voyages en Europe et au Japon.

Wharton n’est toutefois pas la seule école de gestion engagée dans cette révolution scolaire. Les écoles de Chicago, Columbia, Denver suivent le courant et remanient les cours pour les adapter au contexte économique actuel. Les mots clés de cette transformation : perspective internationale, apprentissage de langues étrangères, qualité, leadership, éthique.

Les commentaires sont clôturés.